Retour

CANNES : Unique Château de XIX siècle sur 1,5 Ha de jardin plat.

14 300 000 €

  • Ref. 6431
  • 8
  • 1264 m²
  • 15000 m²
  • 250 m²
  • Type de bien Maison
  • Exposition Sud Ouest Est
  • Vue Mer Jardin
  • Aéroport 25 km
  • Ecole internationale -
  • Mer 2 km

CHÂTEAU DES FAYÈRS « FOLIE » du XIXème siècle. Idéalement située dans un parc de 15.000 m2 au pied de la célèbre colline de la CALIFORNIE, à 5 minutes de la CROISETTE et du PALAIS DES FESTIVALS. Riche Château de plaisance d’intérêt historique et architectural, édifié vers 1872 par Aimé-Denis-Constant Jovin, Comte des Fayéres. Il est le gendre du Général Tugnot de Lanoye; une de ses filles a épousé le Prince de Ruffano, attaché à la personne de l’ex-Roi de Naples. Le Comte des Fayéres a été Président de la Société des Sciences Naturelles, d’Histoire, des Arts et Belles Lettres de Cannes. Ses armes, en mosaïque, ornent le sol de Feutrée latérale de la maison. En 1883, le Roi Alexandre de Bulgarie séjourne dans le château. Le 28 mars 1884, le Duc de Chartres, petit-fils du Roi Louis-Philippe en devient propriétaire. Sous le nom de Robert le Fort, il participe à la guerre de 1870. Volontaire dans l’armée de Normandie, il termine la guerre comme Chef d’escadron. Il est Colonel en 1878, commandant le 12éme Régiment de Chasseurs à cheval de Rouen. Chevalier de la Légion d’Honneur, Il est rayé des cadres après la loi d’exil de 1886. Après son décès en 1910, la propriété passe entre les mains de Monsieur Laus, puis en 1924 entre celles de Monsieur Laurens, le fabricant de cigarettes, pour être achetée en 1956 par Lady Mallaby-Deeley, habitant Londres. Implanté dans un parc somptueux aux arbres centenaires et aux nombreuses essences, le château de plan rectangulaire déploie une superficie bâtie globale de 1.000 m2 sans compter des maisons annexes. À l’origine, un toit mansardé forme un troisième niveau qui est supprimé lors de la construction de la toiture en terrasse bordée d’une balustrade. Cette terrasse d’une surface de 230 m2 offre une vue sur l’Esterel et le vieux Suquet avec un aperçu mer (la création d’un ascenseur pour accéder au toit est techniquement réalisable). Deux avancées sur la façade sud encadrent une belle terrasse sur laquelle s’ouvre une triple réception très lumineuse, aujourd’hui bureau, salon principal et salle à manger, tous trois communiquant soit par des Jeux de portes peintes, soit par un système de parois à galandage finement décorées de miroirs. Ces pièces sont exceptionnelles par leurs éléments de boiseries sculptés et incrustés de toiles peintes dans le goût du style Louis XV, en insistant sur la finesse et la délicatesse des panneaux peints et des boiseries moulurées, les ornements en dorure du salon principal, étant par exemple réalisés à la véritable feuille d’or. Magnifiques aussi les cheminées à trumeaux et les parquets « Versailles » avec étoiles en marqueterie. Les hauteurs sous plafond sont supérieures à 4 mètres. L’entrée, latérale, débouche sur un vaste hall avec cheminée monumentale et un large escalier en marbre qui dessert les 5 chambres de l’étage et leurs salles de bains respectives ainsi que la chapelle décorée de boiseries. Toutes ces pièces principales sont dotées de très belles cheminées avec trumeaux, de boiseries : corniches, panneaux peints, lambris, dessus de porte... et de parquets marquetés. La cuisine, majestueuse, se trouve au rez-de-chaussée et son office communique avec la salle à manger. Une entrée de service à l’arrière de la villa dessert une grande pièce adjacente et la cuisine. Sous-sol total avec caves voûtées éclairées de fenestrons, et chaufferie (chauffage central au fuel). Le bâtiment principal est complété d’une maison de gardien et d’une charmante maison d’amis réplique d’un mas en miniature. 2 petits bassins en pierre offrent une jolie perspective depuis la terrasse sud. 1 grand bassin miroir agrémente le parc côté entrée principale. Piscine 14m x 7m et Tivoli de réception de 230 m2. Projet d'architect est disponible pour developper 3000m2 habitables distribuées entre le château et la maison d'amis et celle du personnel avec des garages. Sources historiques : Histoire des familles royales — Guide Jacob ; Archives communales : C.Milliet-Mondon

Propriétés similaires